AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeMer 9 Mar - 10:43

Delta écrivait, comme à son habitude, à son correspondant préféré, le fol. Elle souriait, fronçait les sourcils, passait par une forte gamme d'émotions en lisant son courrier. Certain le disait mauvaise muse, rien n'était plus faux. Un toussotement lui fit relever la tête, Emile, le portier était là, à attendre quelque chose. D'un signe de tête elle lui intima l'ordre de parler... À bonne distance, il le savait, son haleine n'était pas son parfum favori. (quand c'est elle qui boit, c'est pas pareil !)

Miss Tanga du Long du Rhin ? Istanga ? Ici ? Mais faites la entrer voyons ! Allez allez, prévenez Odile ! Encas et boissons ! Est-elle seule ? Sa chambre est prête ? Ça devrait déjà l'être !

Elle laissa là son courrier, puisque de toutes façons, il la faisait languir pour les réponses, elle ferait de même ! Et puis, peut être qu'elle aurait amené Darius...

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
istanga de lendelin

istanga de lendelin

Messages : 5
Inscrit le : 09/03/2011
Où ? : Valence
Emploi : Cible mouvante
Humeur : Baroque

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeVen 22 Juil - 22:04

Je pénètre à la suite d'Odile, donc, dans une belle pièce, sans doute le bureau de Delta.
Cette dernière est là, debout, et je vais droit sur elle, la serre dans mes bras, émue de la voir, toujours si belle, et pourtant différente.

Tu vois? Je suis venue... j'ai bravé les dangers que représente pour moi la Provence, enfin, surtout pour ma bourse.... si tu connaissais le montant des impôts que je dois à la Provence!

Je souris, me recule, l'admire.

Tu es toujours aussi jolie, ma Delta! Dis-moi, j'espère que je peux encore te tutoyer?
Je suis moi-même très pointilleuse sur la façon dont l'on s'adresse à moi, je comprendrais que tu préfères un vous de convenance...


Prenant Darius par l'épaule, je le fais s'avancer.

Tu le reconnais? Il a changé, lui. Il est presque un homme, à quinze ans.
Ma servante, Miette, a été surprise dans sa tentative de le séduire.
Crois-tu cela? Elle s'était totalement dévêtue, et lui faisait des mines.
Franchement, se faire déniaiser par une servante!
Heureusement que mes gens sont arrivés à temps!
Je peux t'assurer que je l'ai punie comme il se doit. Des travaux d'intérêt général, pour la commune, pour un temps indéterminé.
C'est moins jouissif mais plus utile que de la fouetter en public...

Mais je parle, je parle, je ne te laisse même pas le loisir de répondre!
conclus-je avec un sourire amusé devant la mine agacée de Darius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeVen 5 Aoû - 0:42

Tanga... Un sourire, réellement sincère, ému, grand, de la bouche et des yeux autant que du coeur. Avoir envie de laisser tomber les convenances, d'oublier l'usage du paraitre, ne laisser là que l'être... Ne faire cela, d'ordinaire, qu'avec son amant... Et se dire que la Brune qui est là en sait plus que quiconque sur son passé... Faire fi des convenances. Un peu.

Tanga ! Nous... J'userai du tutoiement avec toi, mais seulement en privé, mes gens ne doivent pas m'entendre ainsi. J'userai, surtout, du je.

La tenir à bout de bras, l'étreindre à nouveau, souvenir d'une danse, de bien des choses... Oublier ce qui a été la guerre, ce qui a pu les opposer. Bénir, finalement, les épousailles qui la placent du bon côté. Sourire, encore.

Tu es superbe ! Et la bienvenue, encore et toujours. Tu es chez moi, mon époux grommellera sans doute pour les dépenses, mais, vois-tu, plus il grogne, moins je l'écoute. Il n'est pas mauvais bougre, mais...

Lâcher Istanga pour saisir celui qui n'était encore qu'un enfant la dernière fois qu'elle l'avait vu. Et le serrer contre son giron, fort.

Une servante dis-tu ? Tu sais... L'emballage ne fait pas la qualité de l'enseignement, mais il vaut mieux quelqu'un de capable, dont tu es sûre de l'expérience, qui n'ira pas lui apprendre n'importe quoi.

Tenir l'adolescent par le menton, le lui faire lever pour observer ses billes sombres. Lui sourire et le relacher. Ne pas prononcer la proposition qui lui vient aux lèvres, mais y songer, très fort.

Je comprends ta servante, qui ne craquerait pas pour un aussi joli minois ?

Tendre une pomme à Darius, pour le plaisir du souvenir, lui faire signe de s'assoir près d'elle, en tapotant le siège.

Soyez mes invités, pour le temps que vous désirez... Pourvu qu'il soit long !

Se sentir presque vieille face à la beauté qui est celle du jeune homme, se sentir vieille, et n'avoir qu'un rien plus de vingt ans, la fleur de l'âge. Vouloir se sentir jeune, très jeune. Asséner la nouvelle, sans savoir pourquoi.

J'ai un fils.

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
darius de lendelin

darius de lendelin

Messages : 3
Inscrit le : 06/08/2011
Où ? : Valence
Humeur : Trouble

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 6 Aoû - 9:26

Ils ont pénétré le saint des saints : l'antre de Delta. Pourquoi son coeur bat-il si vite?

Il l'examine, regard voilé pour ne pas dévoiler l'émotion qui s'empare de lui à sa vue.
Elle a changé et, pourtant, il la retrouve, telle qu'en ses souvenirs de gamin mal embouché, si belle, si vivante.

Elle lui prend le menton, il respire l'odeur délicate qui émane d'elle. Lui la regarde, droit dans les yeux, émerveillé.

Elle lui tend une pomme. Les souvenirs l'assaillent, une certaine gêne aussi, à l'idée qu'elle doit toujours le prendre pour un enfant.
Il lui sourit alors, éclairant tout à coup son visage d'ordinaire renfrogné. Cesse donc de me présenter cette mine de chat écorché, bad pesar! La vie est belle, que diable! lui répète sans arrêt sa mère.

Mais aujourd'hui un miracle s'est produit. Il s'est illuminé.


Delta... je.... merci, réussit-il à dire, prenant le fruit. Tentation.

Il s'assied près d'elle, croque la pomme. Vaincu, il l'est déjà.

Pourtant, à son dernier mot, il tressaille.


Un... un fils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 6 Aoû - 10:04

Se savoir maladroite, se maudire, mais préférer dire les choses, tout de suite, plutôt qu'il croise le bambin et comprenne. Vouloir protéger Darius, d'elle même, de lui, avoir envie, déjà, de s'occuper de lui, le chérir. Il n'est plus un enfant, pensée qui lui revient, souvent. Noter la réaction.

Un fils, oui. Une petite chose qui nous arrive sans le vouloir. Ce genre de choses pour lesquelles on épouse.


Poser une paume sur une joue sauvage, caresser la pommette du pouce.

Si j'avais eu une fille, je vous aurais fiancés. Cher Petit Prince. Mais il aurait fallu être patient.
J'ai d'autres projets pour toi.


Prendre les choses en mains, songer qu'un service n'est pas réellement tromper l'absent... L'absent qui ne répond même plus aux courriers, qui préfère les robes de bures à l'absence des siennes. Et puis... Toujours céder à ses envies. Guetter, tout de même, le regard de la mère. Se sentir jeune, tout à coup, comme toujours face à celle-ci.

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
istanga de lendelin

istanga de lendelin

Messages : 5
Inscrit le : 09/03/2011
Où ? : Valence
Emploi : Cible mouvante
Humeur : Baroque

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 6 Aoû - 20:22

Je suis heureuse de la revoir.

Même si elle n'est plus tout à fait la même, plus d'assurance peut-être, un brin de cynisme en plus, je ressens l'esprit libre qui l'a toujours caractérisée, et son emportement à se laisser aller dans les sentiers tortueux de la vie amoureuse.

Je l'écoute se raconter un peu. Lorsqu'elle tend une pomme à mon fils, les souvenirs affluent et je revois Darius fasciné par la jeune fille d'alors, qui ne savait pas lire.

Je sens mes yeux qui se plissent légèrement, lueur espiègle, mes lèvres qui frémissent, prémices d'un sourire qui se verrait vite transformé en rire moqueur et gêné tout à la fois.
Je vois bien que Darius a conservé toute la passion qu'il éprouvait enfant pour la brune, avec un élément en plus, une vibration presque animale...

Et le soulagement mêlé de frayeur à l'idée qu'il m'échappe.

Je partage la surprise de mon fils en apprenant que Delta est mère. Il me semble pourtant lui avoir à l'époque donné les recettes afin de l'éviter...


Eh bien... j'espère qu'il est bien portant! ..... enfin....que... félicitations, quoi! Je boirais bien quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeDim 7 Aoû - 18:42

Réclamer boissons, nourritures. La Provence sur la table. Demander l'enfant, aussi. Savoir qu'Istanga lira dans ses traits, reconnaitra. La faire taire d'un geste, attendre que les domestiques soient repartis, présenter l'enfant à Darius.

Mateù Savié Audisio. Du nom de mon époux.

Sourire, parce que l'enfant est beau, tout de même, issu de son ventre, et de ce qu'elle a pris pour de l'amour... Il y a longtemps. Parler moins fort.

J'ai disparu, après l'incendie de ma taverne, tu te souviens ? J'en parle maintenant parce que je sais, la mémoire m'est revenue.
J'ai rencontré... Le tueur de singe. Je ne savais pas qui il était, je l'ai séduit, il m'a séduite. J'ai combattu auprès de lui. Perdu des amis, sans même le savoir... J'ai souffert. Et je suis partie, ventre rond.
Trouvé un époux. Secret que je mets entre vos mains...
Il croit qu'il est sien. Et j'entretiens cette croyance.

La mémoire m'est revenue lors de l'expulsion de l'enfant.


Confier l'enfant aux genoux d'Istanga, sourire, ironique, sachant combien elle aime les petits. S'asseoir à nouveau près de Darius, effleurer sa cuisse, nonchalante.


Il est en bonne santé. Tu peux t'en assurer toi-même. Et je ne ferai plus cette erreur.


Se dire qu'elle occupe un peu la mère et poser la main sur l'épaule du tout jeune homme, à côté d'elle. Savoir que la mère n'est pas dupe pour deux sous, et la savoir de connivence avec elle. Déjà, il y a longtemps, l'idée les avait effleurées.

Et toi, quels sont tes projets ?

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
darius de lendelin

darius de lendelin

Messages : 3
Inscrit le : 06/08/2011
Où ? : Valence
Humeur : Trouble

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 24 Sep - 1:25

Darius est resté sans voix pendant un long moment. Il cherche la relation entre l'existence de cet enfant qu'on lui présente et l'idée qu'il se faisait de "sa" Delta. Ce n'est plus elle, et pourtant.

Sa mâchoire se durcit à l'évocation de celui qui a assassiné Sharpey et une nausée semble vouloir l'envahir en imaginant cet homme et Delta, puis cet enfant qu'il hait déjà.

Mais il se reprend bien vite, sa mère lui a appris à celer ses émotions et il sent confusément que ces leçons lui seront bien utiles ici.

Il est soulagé et amusé de voir leur hôtesse poser d'autorité l'enfant sur les genoux d'Istanga, frémit lorsqu'elle le frôle.

Mes projets ? S'il lui disait que, pour l'instant, il ne rêve que de poser la tête sur sa poitrine, le prendrait-elle pour un fou? J'aimerais étudier le droit pour commencer et poursuivre les recherches de mon père en astronomie.

Il se penche vers elle, lui volant un peu de son parfum, et lui demande à voix basse, pour que sa mère n'entende pas :

Je boirais volontiers un verre de vin....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 24 Sep - 10:49

En reine du paraitre, Jehanne ne peut que discerner cette petite lutte intérieur sur les traits de Darius. Elle peaufinera ces leçons qu'Istanga n'a pas manqué de lui donner. Mais pour l'heure, elle évitera les sujets qui fâchent.

Et s'il lui disait cela... Elle répondrait sans doute que devant sa mère et son petit à elle, cela pouvait être inconvenant, mais qu'en privé... Et laisserait sa phrase en suspend. Mais comme il ne le dit pas, elle ne dit rien non plus.

Étudier le droit... Sais-tu que celui dont je porte le nom est un juriste reconnu en sus d'être médecin ?

La Baronne se lève, n'ayant à cette instant que l'appellation de noble, puisqu'elle sert, elle-même, ses invités. De l'hypocras, bien entendu. D'abord Istanga, évidemment, lui laissant l'enfant dans les bras... Un échange de bon procédés, en somme, puisque Delta s'occupe, elle du fils de son invitée.

Elle revient près de lui, souriante, lui tend un verre, sans se cacher de son amie, et, avant de s'asseoir, se penche pour lui susurrer à l'oreille :


Tout ce que tu veux, Petit Prince des Etoiles.


Et le séant de reprendre sa place, tout naturellement, le genou venant toucher plus franchement la cuisse de celui qui, bientôt, ne sera plus un enfant.
L'observant, elle lève son verre.


À ta plus belle réussite, mon amie !

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
istanga de lendelin

istanga de lendelin

Messages : 5
Inscrit le : 09/03/2011
Où ? : Valence
Emploi : Cible mouvante
Humeur : Baroque

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeJeu 6 Oct - 12:58

Elle m'a confié son chiard, l'a déposé sur mes genoux. J'ai envie de le repousser mais retiens mon geste, me souvenant du côté peste de mon amie. Elle s'est souvenue, elle, que j'abhorre les contacts avec les tout petits, un rejet dont je ne comprends pas la nature.

Mais, comme pour contrarier ce souvenir, je m'empresse alors de dispenser caresses et petits mots ridiculement mielleux qu'emploient les mères avec leurs petits. L'enfant s'y laisse prendre et son sourire me le confirme, mais la mère n'est pas dupe. On peut le lire dans l'application qu'elle met à interroger Darius, après m'avoir jeté un coup d’œil rapide.

J'écoute à peine le dialogue qui se noue entre mon fils et Delta, Jehanne... J'ai du mal à me faire à ce nom.
Non, je préfère jouer au jeu des similitudes, cherchant dans les traits du petit Mateù les marques de fabrique du brigand singicide ou les traces des excès de chair de la sauvageonne devenue baronne.

Je prends machinalement le verre d'hypocras qui m'est offert et ne refais véritablement surface que lorsque Delta trinque... Ma plus belle réussite...

Je lève mon verre et lui souris puis, sans réfléchir plus avant, lui expose le but de ma visite.


Delta, c'est à la Baronne d'Orange que je m'adresse...
J'ai une requête à vous présenter, Jehanne.
Je me lève, le petit agrippé à mon cou et m'approche du divan. Posant ma main libre sur la tête de Darius, je poursuis.

J'aimerais que tu lui enseignes les usages d'une bonne maison. Bien se tenir à table, connaître les titres à utiliser pour s'adresser à des gens d'importance, bien se comporter avec les femmes, comment parler aux domestiques...

Vois-tu, Delta, je n'en ai pas la patience et il ne m'écoute plus guère. De plus, je présente une liste aux ducales, je ne pourrai m'en occuper...

Si tu l'acceptes, il pourrait demeurer avec toi jusque Octobre. Son oncle, le frère de mon époux, doit arriver à cette époque, il viendrait le chercher.

Crois-tu que ton époux acceptera?


J'esquisse un sourire moqueur. Je doute que mon amie ne puisse faire ce que bon lui semble sans obtenir l'accord de son mari, mais l'on m'a dit qu'il fallait toujours mettre les formes.

Je me rassois, soupirant légèrement, espérant que le léger fardeau que l'on m'a imposé sera bientôt mis au lit. Je ne refuserai pas moi-même de me glisser dans des draps frais, pour repartir tôt demain matin. Je n'ai encore aucune idée de ce qui m'attend pour les prochains mois, mais je me sens pleine de motivation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delta
Dot, bien gardée.
Delta

Messages : 86
Inscrit le : 02/09/2010
Où ? : Dans son lit, souvent.
Emploi : Brigonne, Barande
Humeur : Fournaise.

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeDim 8 Jan - 21:09

Delta... Elle n'a plus l'habitude qu'on l'appelle ainsi, chaque fois elle tressaille, un peu, ce nom qu'elle ne murmure qu'à l'oreille de certains de ses amants, alors qu'elle s'abandonne. Aveu de son identité, de son être... Rare, donc. Mais Istanga est son amie et l'a toujours été, même lorsqu'elle, Delta, s'était perdue dans les méandres de sa mémoire et fricotait avec la lie de la Provence, et des Royaumes.

Un sourire franc vient orner ses lèvres et sa main se pose sur la cuisse de son voisin, tout naturellement. Lui confier Darius... Sait-elle au moins ce que cela signifie pour ce jeune homme ? Sait-elle, sa mère, qu'il aura du mal à apprécier une femme après l'avoir connue ? Peut-être... Peut-être est-ce même pour cela qu'elle le lui confie...

La main s'attarde sur la cuisse du presque plus enfant, elle s'y niche, s'installe, immobile, légère, le marché est conclu, les papillons dans son ventre ne lui mentent pas, il restera ici. Elle ne lui accorde pas un regard, pourtant, se contentant de fixer Istanga qui elle, tient son enfant à elle.


- Nous acceptons, bien entendu, comment pourrions nous refuser telle requête ? Il est bienvenu ici tout le temps que tu le jugeras nécessaire, et je t'invite à venir bientôt constater toi-même son évolution.


Elle se lève ensuite, prenant appui sur la cuisse juvénile pour ce faire, s'approche de son amie et prend son propre fils dans ses bras, puis elle s'adresse à ses invités.


- Je vous inviterais bien à dîner, mais, outre le fait que nous avons déjà soupé, j'imagine que le faste d'un repas protocolaire ne vous réjouirait guère... Collations vont être montées dans vos chambres... Istanga, mon amie, j'aimerais que ton séjour dure, que nous puissions danser à nouveau.
Darius...


Elle se tourne vers lui, enfant aux bras, serré contre son sein, lui sourit.


- J'espère que ton séjour ici t'apportera toute satisfaction. Puisse-t-il faire briller tes yeux, petit Prince des Etoiles.
Istanga, veux-tu voir où ton fils sera logé ? Nous nous y rendons, je vais confier ce petit être à Annette et vous y conduire, Odile vous montera des collations.


Elle n'attend guère de réponse, Delta, alors qu'elle s'avance vers la porte, qu'elle évolue, plutôt, offrant au jeune homme vue sur l'ondulation naturelle dont elle sait faire preuve... À croire que les leçons de danse n'ont pas été oubliées, elles.

_________________
Jehanne Audisio von Gobseck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-yunette.blogspot.com/
darius de lendelin

darius de lendelin

Messages : 3
Inscrit le : 06/08/2011
Où ? : Valence
Humeur : Trouble

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitimeSam 18 Fév - 17:28

Darius est heureux : Elle lui a servi un verre.
De l'hypocras ? Celui-ci est différent de ceux qu'il a déjà goûtés. Il se surprend à penser que ce ne peut être qu'Elle qui l'a rendu si délicat et langoureux à la fois, ce ne peut être qu'Elle qui y a déposé les parfums qui l'entêtent.

Darius est heureux : il a senti Son genou s'appuyer contre sa cuisse.
Il sourit, il a chaud pourtant. Une goutte d'eau salée perle à son front.

Darius sursaute : il n'a pas vu sa mère se lever.
Il tressaille lorsque la main d'Istanga se pose sur sa tête.

Darius jubile : il a écouté avec stupeur la requête de sa mère.
Comment diable a-t-elle deviné que c'était son rêve le plus fou ?

Darius est aux anges : Elle a posé Sa main sur sa cuisse.
Il sent une légère émotion se dresser en lui, amenant sur ses joues une teinte rosée.
La main promet, puis se retire.

Darius s'est levé, sans un mot. À elle, il a montré les étoiles qui déjà brillent au fond de ses yeux noirs.


Je suis certain qu'il m'apportera tout ce que je désire, murmure-t-il, les yeux rivés sur le dos de Delta.

Il suivit les deux femmes, pressé de voir l'endroit qu'Elle lui avait réservé, pressé de voir sa mère rentrer à Valence. Un jeune homme pressé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Empty
MessageSujet: Re: D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas   D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

D'une Tanga au Tango, il n'y a qu'un pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» TANGO RUSSE SUR GLACE..
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un canard ? Oui ! Mais à l'Orange ! :: Les magrets. :: Le coin des pique-assiettes :: Le coin où l'on discute avec le Maître des lieux-
Sauter vers: